News
29-08-2017
Web-based learning triggers autonomous motivation
13-02-2016
The 3rd edition of “Signal Transduction”; a book for students and teachers
30-03-2013
the updated cell biology resources are now hosted by UniSciel

Overview
Cell Biology Education  
Active Learning Projects - French - Roue Libre - Groupe 10    
 
Roue Libre
         Groupe 10     Groupe 11     Description du projet
Biologie Cellulaire : le projet Roue Libre : Travail10 des étudiants

Auteurs: Decourty Thibaud, Telalyan Kamer, Saensupa Pongsakda, Lafon Arnaud

Roue Libre

reddot  L`article “Roue Libre” de monsieur Antoine Wayer publie dans la “Libération” provoque un vif intérêt parmi les lecteurs passionnés du sport, mais aussi révèle des certains inexactitudes au cours du traitement de sujet. Nous allons essayer de corriger ces inexactitudes pour que les gens non scientifiques soient mieux informer pour le déroulement des processus dans notre corps pendant l`activité sportive.

reddot  L`auteur commence l`article avec l`explication simplifiée de dégradation du sucre.

reddot  M.Wayer propose la formule C6H12O6 + 6O2=6H2O+6CO2 .De point de vue chimique cette formule est absolument correcte, mais pour les biologistes, respectivement pour la vie, elle n`apporte rien, car au cours de cette réaction se libère une grande quantité d`énergie qui on marquera avec ∆E. Pour que la formule soit complète on la décrira de manière suivante:C6H12O6+6O2+38ADP+Pi(décomposition d`ATP)=6H2O+6CO2+38ATP+chaleur. La source d`énergie est l`ATP,quelque chose oublie d`être mentionner par M.Wayer.

reddot  Apres l`auteur nous dit que cette molécule du sucre est le carburant de l`effort, mais il manque a dire qu`on utilise aussi les acides gras, qui apportent beaucoup plus d`énergie. Peut être c`est moins efficace car on ne stocke pas les graisses dans les myocytes et pour les faire agir on les mobilise par les adipocytes qui veut dire obligatoirement un passage par le sang.

reddot  On voit bien donc, que ce n`est pas le seul “carburant” d`effort.

reddot  Continuons plus loin, on trouve d`autre erreurs. M.Wayar dit que une molécule de sucre ajoutée a six d`oxygène(mesure par le taux hématocrite)se dégrade au niveau du muscle.En médecine, le taux d'hématocrite (du grec haimato (αίματό, sang) et Kritos (κρίτής, mesure)) (très bien) est le pourcentage relatif du volume des érythrocytes (ou globules rouges) par rapport au volume total du sang. Le taux hématocrite mesure la contribution de globules rouges au niveau du sang et pas le taux d`oxygène fourni, donc cela n`est qu`une mesure de transport maximale potentiel d`oxygène (indeed).

reddot  La dégradation, dit M.Waymar, crée la contraction musculaire. On sait bien que c`est l`énergie libérée pendant la dégradation qui crée la contraction. Encore plus précis, c`est l`ATP produit pendant la dégradation de glucose. Donc pour avoir l`énergie suffisante il faut générer d`ATP(avec la nourriture et la respiration).

reddot  Selon l’auteur, cette filière énergétique ne crée pas de déchets. Mais on voit bien que ce n’est pas vrai, parce que le CO2 qui s’est produit empêche l’accès du O2 jusqu’à l’hémoglobine. Il acidifie le corps dans la réaction CO2 + H2O => HCO3 + H. La différence avec la voie lactique est que le CO2 est facilement évacué par la respiration (brilliant). La faute suivante est que Mr Waymar fait croire que l’insuline est un glucide. Bien au contraire, on sait que c’est une hormone polypeptidique sécrétée par les cellules b dans les îlots de Langerhans, dans le pancréas. L’insuline joue un rôle essentiel pour le stockage des glucides et des lipides, et aussi pour la synthèse protéique. On ne peut pas stocker des réserves immenses au niveaux du foie ou du muscle.

reddot  L’ auteur croit qu’il suffit d’une oxygénation rapide et permanente via la moelle épinière avec toutes les formes d’ E.P.O.. Mais on ne fournit pas le corps en oxygène par la moelle épinière. L’oxygène est transporté par les hématies qui sont produites dans la moelle osseuse. Pour revenir à la moelle épinière, elle est constituée des nerfs afférents et efférents du système sympathique. Elle n’a donc aucun rapport avec le transport de l’oxygène. On sait aussi qu’une oxygénation est toujours rapide et permanente. La phrase : « le sang est si riche que la filière lactique n’est quasiment plus utilisée, fini la douleur » ne nous fait pas comprendre en quoi le sang est riche. D’autre part, dans le meilleur des cas, l’E.P.O. apporte 10% de plus de globules rouge donc le cycliste aurait au maximum 10% plus de pouvoir dû à un meilleur apport d’oxygène. Au delà ce 10% le cycliste atteint les mêmes limites humaines car la même filière lactique interviendra avec pour conséquences la même douleur.

reddot  Concernant la question de la progression, elle est peu relié au taux d’hématocrite.Il ya autre changements plus importants qui n`ont absoluement avoir avec l`effet d`EPO,comme par exemple,la dilatation des vaisseaux,force contractile du cœur,masse musculaire,diminuation des pourcentage des graisses etc. M.Vayer traite le sujet de récuperation et on va essayer expliquer ce que cela signifie. La récupération présente un prossessus long de réparation des tissus endomager.Il s`agit aussi de la mobilisation du systeme immunitaire générale pour enlever le debris cellulaire et pour maitre en place une matrice provisoire qui permet les fibroblastes et myocytes " souches " de reconstruire une structure très complexe. Pour conclure,le cyclisme est pour la plupart des épreuves un sport d'équipes est la reussite ne depend pas uniquement du pouvoir physique des coureurs,mais aussi de la tactique.

reddot  En bref, l'article est interessant,mais pour avoir vraiment un poids scientifique, il faut rédiger toutes les erreurs mentionnées est corrigées par notre équipe.

 

logo iecb

general information

back to top
Last Updated August 31, 2015 9:10 PM | admin news